Carnet de voyage | Philippines – mars 2020

J+230 Un transfert bien difficile…
Nous avions 1 vol à 1h00 du mat, d’une durée de 3h00, un arrêt de 8 heures a Manille et à nouveau 1 vol d’1h30 pour arriver à Puerto Princessa sur l’île de Palawan, aux alentours de 15h30. J’avais réservé un hôtel avec piscine pour nous relaxer de ce voyage… tout s’est très bien passé,  les vols ont simplement été plus courts et donc l’attente plus longue … Alice a dormi 1 petite heure â  chaque vol, Zoé n’a pas vu le second vol : après la pizza de midi, elle s’est réveillée pour se jeter dans la piscine !
Nous avons découvert un petit resto végétarien à 1 min de la pension, Zoé a diner de nuggets au goût de beztels (spécialité familiale) !


J+231 de Puerto Princessa a Sabang
Trop fière de mes filles ! Nous quittons la pension à 8h30, les filles dans le coltar complet : on les a habillé et on a fait leurs sacs  ;  elles ont réussi à aller jusqu’au petit déjeuner  qu’elles ont pris grâce au dessin animé à la TV. On part en tricycle jusqu’au terminal de bus. Le notre ne part que dans 1h30. On va au café local et les filles decident de … travailler ! On en revient pas et on s’y met. Ce sont des championnes, elles m’épatent.

C’est un bus local pour les locaux, nous sommes les seuls touristes. On monte dans le bus 15 min avant le départ : en plus des ventes ambulantes de gâteaux, fruits et autre, nous avons droit à une lecture de l’évangile (et la quête). Vince quant à lui trouve la version cama (lit) de son siège….
Et c’est parti pour 70 km en 2.5 heures ….
Nous avons retrouvé le climat tropical, les iles sont volcaniques donc très montagneuses. Les paysages sont très verts malgré la sécheresse.
Nous arrivons chez Jenny, des bungalows au milieu de la nature en bordure de mer. On est les seuls clients.
On passe l’après midi à  se reposer, a se remettre de notre nuit manquée. Nous sommes loin de tout on dine donc là et on se régale.

J+232 Sabang
Aujourd’hui nous partons visiter la grotte souterraine inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle fait plus de 9km mais on en parcoure à peine 1,5 km. C’est une véritable expédition : nous nous rendons à Sabang en scooter, nous prenons un premier bateau pour nous rendre sur la plage où nous prendrons un second bateau pour explorer la grotte! Des audioguides sont fournis, le tour est bien rodé. Et c’est magnifique et très instructif. Vincent et Alice ont des explications différentes de les nôtres, très académiques alors qu’eux ont toutes les descriptions des formes que nous voyons. La grande découverte des Philippines, comparés aux autres pays d’Asie parcouru est qu’ici il y a une grande conscience de respecter l’environnement, de ne pas toucher les animaux, les plantes, etc. Le plastiques est complètement banni et beaucoup d’éducation est faite pour faire prendre conscience aux touristes que tout est fragile : c’est bien la première fois que nous avons un tel discours. A notre retour, un singe nous accueille à la sortie de la grotte et une tortue guide le bateau!

J+233 de Sabang à El Nido
A nouveau une journée de transport. Je ne sais combien de journées nous aurons passé à voyager mais cela vaut le coup de checker :-). Nous n’avons pas voulu de voiture privée mais cette fois ci c’est un dans un van que nous faisons une partie de la route, puis dans un second. C’est long pour tout le monde. L’armée nous arrête à quelques km d’El Nido: c’est un checkpoint santé: nous n’avons pas de fièvre, nous remplissons quelques papiers et nous repartons. A notre arrivée à El Nido nous avons encore un tricycle qui nous mène jusqu’à notre hôtel, en bordure de plage, bungalow vue mer et une immense piscine à quelques km du centre ! Ni une ni deux, on y est dans les 5 minutes qui suivent noter arrivée ! C’est pour diner que nous partons à El Nido, visiter le petit village mais aussi diner de pizza: ça fait longtemps ! la queue est très longue, plus d’une heure: on nous propose de nous emmener à leur seconde adresse où les pizzas sont aussi bonnes et où il n’y a pas d’attente. Lila et Zacharia dont nous avons fait la connaissance dans la queue viennent avec nous et finalement nous dinons tous les 6 ensembles. Super soirée entre sudistes (ils sont marseillais :-). Demain ils partent pour Port Barton où nous serons dans 2 jours.

J+234 El Nido – le Coronavirus nous rattrape
Aujourd’hui c’est la première journée de panique: les informations ne sont pas bonnes et des bruits courent : l’ile de Palawan serait mise en quarantaine contre le coronavirus: les avions vont être bloqués, les liaisons bateau aussi … on va faire un trèèèèèèèèssssssssss long petit déjeuner avec des français qui sont au même hôtel : ils ont les dernières informations et ont déjà mis en place des stratégies pour quitter Palawan au plus vite… De notre coté on est en contact avec les 5 en route et les à 5 autours du monde: personne ne sait quoi faire et surtout attend d’avoir plus de visibilité … On apprend au cours de la journée que nos vols depuis le sud de Palawan pour la capitale puis pour Fukuoka au Japon sont annulés … On achète des billets pour retrouver Jacques et Céline à Coron, on en a mare d’être tout seul, Florence et Guillaume laissent tomber et rentrent en France demain…. On est super triste, c’est vraiment le gros bazar (pour être polie),moi j’ai le moral qui flanche. On annule les billets 3 heures après, les avions qui partent de Coron viennent d’être annulés …Notre seule sortie de la journée consiste à aller diner (pizza encore) et j’apprends que des billets d’avion vont être mis en vente pour quitter Palawan dès demain 8h00: les départs seront autorisés pendant 3 jours …on sait ce qu’on fait demain matin ….

J+235 El Nido
On part tôt réserver nos billets : les filles restent à l’hôtel, elles ne risquent rien, l’environnement est superbe et les gens très gentils : je sais qu’ils vont gérer si il y a un problème. On part donc assez tôt mais à notre arrivée, au moins deux cent personnes nous ont précédé (certains étaient là depuis 5h00 du mat et ils n’étaient pas les premiers!). Nous arrivons à acheter des billets (pas trop cher, les prix se sont envolés) pour dans 4 jours, on est content, on est dans les temps impartis par le gouvernement philippin. On retrouve les filles tranquillement installée entrain de lire dans la chambre, petit dej pris, etc… elles sont géniales et tellement complices … on part déjeuner en ville: maintenant que l’on sait quand on part, les vacances peuvent commencer .. on décide de réserver un tour des iles environnantes avec un max de snorkelling à la clé: demain c’est le dernier jour des excursions, l’ile qui se vide de ses touristes va fermer …

J+236 El Nido
Une super journée en bateau, décompression assurée. Évidement le bateau est moins rempli que d’habitude mais nous sommes tout de même 13 🙂 tout le monde se parle, pas de timidité ce jour là, tout le monde veut connaitre les plans des autres, les stratégies mises en places, vérifier lesi nfos … mais bon on est tout de même déconnecté et on profite de la balade en bateau. On visite la Hidden Beach, la Secrete Beach, et on s’arrête le long d’une ile pour du snorkelling: on n’a jamais vu un paysage marin aussi magnifique dans toutes nos plongées précédentes: du corail de toutes les couleurs (vert, bleu, jaune, violet …) et de toutes les formes, des plateaux, des coupes, à profusion, des étoiles de mer, des anémones et les poissons clown, des tonnes de poisson perroquet et tous les autres (sauf les balistes qui sont restés dans le Pacifique !). On ne s’en lasse pas, c’est beau, c’est merveilleux, je ne sais où poser les yeux, je crois filmer avec la GoPro mais non je ne fais que des photos (!) mais tant pis, j’ai tout dans la tête, un moment féérique. En plus je suis en pleine lecture de 20 000 lieux sous les mers, c’est fantastique. Alice et Zoé ne vont malheureusement pas en profiter car il y a des méduses, beaucoup, énormément. Ce sont des méduses qui ne piquent pas, elles n’ont pas de tentacules, mais dès la première plage, on est en plein dedans et il y en a de très grandes quantité: c’est limite désagréable de se baigner mais bon on n’a pas le choix: les filles elles prennent la décision de ne pas se baigner et c’est très dommage car au fur et à mesure de la journée les méduses vont disparaitre jusqu’à ne plus en avoir sur la dernière plage: Zoé est à fond et se baignera à ce moment là. Noter guide nous explique lors des snorkelling et découverte des iles, qu’il est interdit de donner à manger aux poissons (pour les attirer) et je suis folle de joie d’entendre cela: alors oui bien sur ce n’est pas garanti de voir tel poisson ou telle tortue mais c’est tellement plus naturel et respectueux de l’environnement: par rapport à ce que l’on a vu à Tahiti, j’applaudis (et pourtant j’étais folle de joie de voir des raies jusqu’à ce que je comprenne le revers de la médaille)…
Nous déjeunons d’un BBQ sur la plage, le poisson a été cuit à bord et est servi chaud … on se régale. On visite uen dernière plage avant de rentrer et notre guide nous annonce que potentiellement on pourrait voir des tortues: Vincent et moi on fonce mais c’est vraiment loin, Vincent ne se sent pas super bien, on rentre sans les avoir vues. Mais alors que ‘lon rentre avec le bateau on croise l’une d’entre elles:: elle est magnifique, rouge et verte, tranquille entre deux eaux: vu la quantité de méduses elle va se régaler 🙂

J+237 El Nido
C’est une journée tranquille qui nous attend. On a repris le rythme de l’école après le petit déjeuner, c’est devenu tellement automatique pour les filles qu’on a même plus à se bagarrer 🙂 Le reste de la journée va se passer à lézarder entre la piscine et les bains dans la mer. Le petit village de El Nido se ferme et il n’y a rien à faire. En plus l’inquiétude est la, en sourdine, les rumeurs vont bon train, elles nous affectent énormément, les filles aussi, surtout Alice. Et elle craque, en pleurs en nous disant que l’on fait n’importe quoi, qu’elle veut rentrer etc… Alors pendant le déjeuner, je la prends entre 4 yeux et je la mets face à la réalité, la nôtre, les choix que l’on fait en fonction des infos que l’on a et qui changent en fonction de nouvelles infos: et je lui demande de se mettre à notre place et de prendre des décisions. Il faut préciser que le confinement a commencé en France et les discussions ne portent pas vraiment sur d’autres sujets: on a pris des nouvelles de la famille, des amis, on découvre la situation en France …on explique à Alice que nous au moins, on peut encore bouger, se baigner, faire des courses, on a du papier toilette (!!!), bref on n’est pas si mal …. elle semble comprendre, du moins encaisser. Mais le soir, une nouvelle couche de mauvaises nouvelles, rumeurs, bruits de couloir ou d’ile … on a découvert un super super resto, la Plage, tenu par des français; et c’est un repaire de … français: tous les français d’El Nido sont la, les discussions de font entre tables, et c’est reparti pour un tour: c’est terriblement anxiogène et ce n’est pas pour le meileur en ce qui concerne Alice. Mais elle semble gérer, prend part aux conversations. En attendant on se régale et on passe un excellent moment.

J+238 El Nido
Aujourd’hui, après l’école, nous partons visiter LA plage d’El Nido, Las Cabanas. J’en ai marre d’être à l’hôtel, faut qu’on bouge un peu ! et on découvre un magnifique endroit avec des plages de rêve, sable etc … des petits restos sur la plage, bref un super petit coin, ultra touristique mais là on se croit en hors saison! On s’offre un déjeuner face à la mer, on est seul, on prend même deux table pour tous les 4 nous puissions contempler le superbe paysage: des roches karstiques à profusion, une mer magnifique, une petite brise pour pas que ‘lon ait trop chaud, une mer chaude mais pas brulante comment en Thaïlande et pas de méduses. Alice ne va pas beaucoup mieux, toujours ce moral à zéro, beaucoup de pensées négatives … on va surveiller de près. Les filles ne vont pas se baigner, elles jouent. Pour remonter le moral des troupes, nous prenons des crêpes pour le dessert dans un super café très branchouille: on adore les chaises suspendues et on va y rester un grand, grand moment: le sucre c’est toujours bon pour le moral et Alice sourit et rit enfin: ça me réchauffe le cœur. Zoé est elle en pleine forme, elle ne semble pas être affectée par les événements. Cette pause à El Nido lui pemet de regarder des DVD, de lire des livres enfant à volonté et jouer dans la piscine avec des palmes: elle est aux anges!

Moi je réalise que pour le coup on est complètement sorti de notre zone de confort! on a notre capacité d’adaptation en alerte max, les idées qui fusent, les stratégies qui changent plusieurs fois par jour, c’est épuisant pour les nerfs, on n’est pas du tout tranquille, le sommeil en prend un coup … j’aimerais que ça se calme un peu …

J+239 El Nido
On passe la journée à l’hôtel … on est en couvre feu (la nuit) et quarantaine … on en a marre, on a la trouille de ne pas arriver jusqu’en Thaïlande, le Cambodge et la Malaisie ferment leurs portes ce jour, on est interdit au Vietnam, on n’a pas de visa pour le Myanmar ou le Laos… c’est le chaos. La France semble refuser ses ressortissants; des bruits courent selon lesquels les frontières européennes sont fermées… On ne veut pas rentrer mais là c’est chaud, super chaud … Notre stratégie de cet après midi est de se dire que comme les Philippines veulent que l’on parte, on devrait arriver au moins jusqu’à Singapour. Au pire on se posera là jusqu’à ce que la Malaisie ouvre à nouveau ses portes, le 31 mars … on a eu des nouvelle des 5 en route, ils sont sains et saufs à Bangkok, avec un peu de chance on se retrouve dans 2 jours ! Quelle cuite on va se mettre si c’est le cas !

Et ce soir on vient d’apprendre que notre vol pour Clark (aéroport international Philippin) de demain, initialement programmé à 8h40 est reprogrammé à 6h55: la nuit va être très courte… les filles se couchent habillées, prêtes à partir, le taxi est prévu pour 4h30. Je ne sais si je vais dormir … la bonne chose de tout cela: je viens de rattraper le retard du blog !

J+240 El Nido, Clark sur l’ile de Luçon

Cette première partie du voyage se passe très bien, nous arrivons à Clark à 8h30.
C’en est fini pour les Philippines, dans moins de 24h00 nous avons le prochain avion, on est en mode je change de pays.

4 réflexions sur “Carnet de voyage | Philippines – mars 2020

    1. Coucou Yolande, maintenant OUI (non pas que nous ayons été mal mais nous avons eu beaucoup de stress). Nous sommes en Thaïlande et nous allons bien. J’espère que toi également et que comme nous tu en profites pour câliner la famille! gros bisous

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s