Carnet de voyage | Cambodge – fev 2020

J+205 de Bangkok a Siem Reap

Journée de transfert, les filles sont très cool malgré les 8 heures de bus annoncées. Super voyage et pour la première fois depuis que l’on voyage en bus, le petit-dej, le dej et de l’eau sont fournis. Alice écoute de la musique (et chante) Zoé sa fabrique à histoires, Vince lit et moi j’écoute 20 000 lieux sous les mers en continuant mon sac en crochet! Les livres audio c’est génial j’en suis déjà à mon 3eme!

Après le passage de la frontière nous mettons un film aux filles.

Pour quitter la Thaïlande, la douanière exige que nous passions un par un. Et c’est donc pour la première fois qu’Alice puis ensuite Zoé vont passer la frontière toute seule ! Ca se passe à merveille, le charme de Zoé opère. Elle est évidemment la seule enfant blanche. Alice on ne peut plus vraiment parler d’enfant, elle avoisine les 1,60m. Elle n’a toujours pas le droit de me dépasser avant la fin du TDM!

On entre au Cambodge. Après 1/2 heure de route, nous voici dans la campagne, très méditerranéenne en pleine saison sèche. Quelques vaches par ci par la, toutes semblables à ces vaches indiennes avec des cornes et surtout maigres, presque décharnées.

Et on retrouve la conduite à droite, on en perd nos repères 🙂 Nous traversons des villages en terre, des cahutes faites de planches, tôles et bois, ici beaucoup de bois et peu de briques. Il fait très beau et très chaud, le bus a une très bonne clim.
Les premières rizières apparaissent enfin… c’est magnifique ces carrés de riz presque vert fluo.
En même temps on aperçoit beaucoup de bananiers, de palmiers et en arrivant a Siem Reap, des jardineries.

Le voyage aura finalement duré 9h00: vivement que l’on se baigne à la piscine

J+206 les temples d’Angkor

On a réservé un guide francophone aujourd’hui et cela a été une merveilleuse journée avec un guide fantastique, Vannak Chea.

Après le pick up a notre hôtel, Vannak nous emmène découvrir les temples et cités. Le site est immense et plus de 160 temples / cités y sont répertoriés. On n’a évidemment pas l’ambition de les faire tous 😂

Notre premier arrêt se fait sur le pont qui permet d’accéder à la porte sud de la cité de Bayon qui a compté jusqu’à 40 000 habitants ! Les statues à gauche sur le pont symbolisent les gentils (aux cheveux courts) à droite les méchants (cheveux longs). Le serpent symbolise l’eau.
L’ouest symbolise la mort, l’est la vie, le nord la richesse, le sud la pauvreté

Nous nous arrêtons ensuite au temple de BAYON, construit au 12ème siecle. . Au cours des siècles, chaque roi a fait édifier son temple afin de s’y faire enterrer. Mais si le roi décédait avant la fin de la construction, celle-ci était laissé en l’état et le roi ne pouvait pas y être enterré et n’atteignait donc pas le Nirvana. D’où la pression de finir les temples de leur vivant !

Les rois étaient enterrés avec toutes leurs danseuses et guerriers sculptés sur les colonnes.

Le temple de Bayon est à la fois hindouiste et  bouddhiste.
Le serpent qui est représenté au dessus de la tête des Bouddhas protége le bouddha de la mousson qui est une pluie très acide. Il sort de la rivière et se place au dessus du Bouddha. Il est aussi le symbole de la vie, du tout puisque tout est issu de l’eau. Le serpent, Naga en sanscrit peut avoir 3,5,7 ou 9 têtes.

Le premier Bouddha, Siddhartha Gautama est mort 500 avang JC. Selon le calendrier bouddhiste, nous sommes en 2563

Nous déjeunons au Tropical Restaurant d’un khmer Amok fish – c’est excellent. Servis dans une coco en forme de cœur, fête des amoureux oblige 😂😂😂

Le second temple que nous visitons est celui de Ta Promh où le temple des films tels que Tomb Raider et Deux frères. On y accède par la porte nord. Magnifique temple précédé d’une promenade dans la jungle. Arrivés au temple on peut découvrir les Ficus étrangleurs (l’arbre méchant) qui étrangle le fromager l’arbre gentil). On passe un long moment dans ce temple magnifique à écouter Vannak et toutes ses histoires. Vannak semble passionné de photos et c’est grâce a ses connaissances que nous en faisons de superbes !

Bien que ce soit le haute saison touristique, nous croisons peu de monde : les visites sont vraiment agréables.

Ankor wat au coucher du soleil
Le plus grand des temples construit il y a 1000 ans. C’est devenu le symbole du Cambodge dessiné sur le drapeau national. Angkot Wat a 3 niveaux dont le 3ème réservé aux brahmanes, moines et roi, le second, à la famille royale et le premier, au peuple.

Ce temple fut tout d’abord hindou puis bouddhiste. À sa base, on trouve les plus grands bas-reliefs du monde ils font tout le tour du temple principal. Ces bas-reliefs représentent les dieux hindous au milieu des méchants et des gentils mais aussi le paradis et l’enfer avec toutes les tortures représentées. Ce n’est pas très bouddhiste tout ça …

Puis on est gentiment mis à la porte du temple, le site ferme. On a tout de même le temps de prendre de magnifiques photos du soleil se couchant sur Angkor Wat… C’est simplement fabuleux, le temple se reflète dans l’eau … une pure beauté.Vannak nous apprend qu’Angkor Wat vu d’en haut est en fait une tortue !

Et puis les filles nous ont épaté. En sortant d’Angkor Wat une petite fille de 3 ou 4 ans était sur le pont entrain de faire la manche: bien sur Alice et Zoé ont posé des questions, beaucoup de questions , on lui a donné quelques biscuits et on est parti. Les filles ont fait demi-tour car Zoé à décidé de lui donner un de ces jouets, Alice l’a accompagné: on était interloqué, c’était si spontané et c’est tellement Zoé: aucun regret, aucune fierté particulière, juste la normalité des choses. J’en avais les larmes aux yeux ! Alice qui était sous le charme de Vannak toute la journée n’a pas été en reste: elle a donné 6 de ses petites poupées guatémaltèques à Vannak, deux pour chacune de ses filles: et la pareil, nous avons été épatés par cette générosité simple, normale aux yeux des filles Je suis encore émue au moment de l’écrire et un grand sentiment de fierté et d’admiration pour nos filles!

Ce fut une journée fabuleuse. Nous sommes rentrés repus de fatigue mais heureux, très heureux de cette journée : nous avons appris tellement de chose sur le bouddhisme, l’indouhisme, le shintoisme … ces religions font faire parti de notre quotidien pour les 6 mois à venir, autant essayer de les comprendre rapidement. Alice est passionnée et pose 10 000 questions: elle échange avec Vannak qui adore les filles et fait preuve d’une grande patience (surtout avec Zoé). Faut dire que lui même en a 3 😁.

Après un rapide bain à la piscine nous partons diner sur les recommandations de Vannak: on se régale à Khmer Kitchen encore une fois. Fête des amoureux ET arrivée dans un nouveau pays obligent, on s’offre notre cocktail rituel !

J+207 Siem Reap

Aujourd’hui c’est une journée cool. Après l’école nous partons découvrir Siem Reap, ses boutiques, ses restaurants, ses cafés …. c’est une très jolie petite ville où se cotoient le luxe et le simple bon marché. Il y en a pour tout le monde. Après le dejeuner, et sur les conseils de Vannak, nous partons decouvrir Wat Preah Prom Rath. La particularité de ce temple est que la vie de Siddartha Gautama depuis sa naissance jusqu’à sa mort en tant que premier Bouddha. Né prince, il le sera jusqu’à ses 29 ans date a laquelle la première révélation a lieu lors de ses rencontres avec la vieillesse et la maladie. Il se défait alors de sa vie matérielle et cherche l’illumination qu’il atteindra a la fin de sa vie devenant ainsi Bouddha, l’illuminé.

La deuxième particularité est un bouddha couché fait en bois et datant de + de 1000 ans. Ce bouddha a été réalisé par 1 moine bouddhiste navigant sur le Tonle Sap dans le bois de son bateau après que Bouddha l’a sauvé de la noyade.

Après un dernier tour en ville, où je m’achète LA robe légère à la fois longue pour visiter les temples, courte pour éviter la chaleur et sans éléphants sur son imprimé !, nous rentrons nous baigner. Auparavant nous avons ait une halte chez Tous les jours, une superbe boulangerie dans laquelle nous nous sommes lâchés. Ce n’est pas forcément la baguette qui nous fait craquer, mais un superbe (et délicieux) pain au raisin, et des gouters pour les filles. Le tuktuk se perd et nous visitons la moitié de Siem Reap…

J+208 Siem Reap

Après l’école du matin, nous partons au marché de Siem Reap. Lorsque nous l’avions longé cela nous avait rappelé les marchés sud américains que nous aimions tant. Nous voici donc en chemin avec la ferme intention d’y déjeuner. Et ben non ! On est tombé sur un vrai marché à l’asiatique, de tout, partout et dans tous les sens et surtout beaucoup de viande et de poissons, mais pas dans les réfrigérateurs … et il fait plus de 30°. L’odeur est très forte, presque insupportable, écœurante. Après les stands de vêtements (de très belles robes de cérémonie qui font craquer Alice) nous nous enfuyons. On  déjeune a notre Khmer kitchen restaurant et on se régale.

Cet après-midi nous avons à nouveau rendez vous avec Vannak pour aller visiter Banteah Srei Temple à une heure de Siem Reap,  ou le temple de grès rose ou encore le temple des femmes. C’est le temple le plus vénéré, il a été construit en l’honneur de Shiva il y a 1000 ans par le conseiller du roi alors au pouvoir car le roi était trop jeune pour gouverner. Ce temple a du renfermer les cendres du conseiller mais l’ensemble des temples a éte pillé donc rien n’a été découvert en ce se s. Les Naga ou serpents  au regard méchant et que l’on observe dans le temple protègent le tombeau.
On l’appelle Temple des femmes car il a été sculpté par les femmes qui ont des mains plus souple que les hommes. Les sculptures sont très fines comparées à celles des autres temples.

Nous rentrons alors que le soleil se couche sur la campagne cambodgienne. Ce temple était loin (1 heure de tuktuk) mais ça en valait largement le coup: quelle beauté!

J+209 le Tonle Sap, entre Siem Reap et Battambang

Aujourd’hui nous partons a Battambang. C’est encore une journée entière de transfert mais cette fois-ci en bateau ! En effet nous rejoignons notre destination via les canaux du Lac Tonle Sap. On est une quarantaine a bord, beaucoup de français. Après 1h30 de bus chaotique dans la campagne cambodgienne (plus de route mais des sentiers de terre) nous arrivons au milieu d’un village flottant où nous attend notre bateau. On charge les bagages, les derniers passagers et nous voici partis pour 6 heures de navigation. Pourquoi ce transfert ? Il nous offrait l’opportunité de traverser les villages flottants du Tonle Sap, très réputés: et nous ne sommes pas déçus. On traverse au moins une dizaine de villages qui vivent principalement de la pêche. Ce sont de vrais villages et pas des villages pour touristes come on a vu sur le lac Titiaca. Les maisons, les boutiques, les restaurants et même les églises sont flottants ! Et on se déplace en longtail ces mêmes bateaux découverts en Thaïlande, de long bateaux en bois avec un moteur (énorme), un très long arbre d’hélice et évidemment une hélice. On se déplace aussi a la rame mais moins. On croise une barque remplie de légumes, la marchande fait le tour des maisons …. Et sur les longtail on croise aussi des écoliers de retour de l’école du matin. On admire aussi de nombreuses balances à pêche.
La croisière est longue, il fait très chaud, les filles s’ennuient.: je suis heureuse d’avoir réservé un hôtel avec piscine !
Contre tout attente il y a un arrêt pour le déjeuner! Dans un maison flottante, 4 tables et hop je me régale avec un riz aux poivrons, délicieux. Vince goute des pâtes précuites en pot : elles sont super piquantes ! Et les filles, du riz à la vapeur. On déjeune avec un couple en tour d’Asie. On repart ensuite pour quelques heures de navigation…

Le bras du lac qui nous emmène a Battambang est de plus en plus petit, et par définition de moins en moins profond. On est en période sèche, le bateau touche parfois. Le second pilote guide parfois la marche du bateau avec son long bout de bois. Les longtail que l’on suit nous laissent passer ; ceux que l’on croise, on ralenti pour ne pas les mouiller avec l’énorme jet à la sortie de l’hélice. Je somnole un peu

Tout au long de cette croisières, les enfants nous saluent, nous envoie des bisous, et sourient tout le temps: et parfois même les adultes. C’est doux, tranquille, serein.
en terme de végétation, c’est une accumulation de jacinthe d’eau sur la rivière, espère envahissante et perturbatrice. Il y avait un nombre incroyable d’aigrettes, de hérons, de cormorans et d’autres espèces similaires dans les arbres et les buissons près du rivage.

Nous sommes à 10km de Battambang quand la croisière se termine: il n’y a plus assez d’eau pour continuer, nous arrivons à notre guesthouse en tuktuk. Et on attend parler français à tout bout de champ, des tonnes d’enfants, les filles vont être contente. Moi moins: c’est pas cher il y a une piscne et un resto mais je n’aime pas l’environnement ni notre chambre. Pas grave on est là pour 3 nuits seulement.

J+210 Battambang

Et ben non finalement nous n’aurons fait qu’une seule nuit dans cette guesthouse: le matin Alice se réveille piquée dans le coup par des punaises de lit. Nous n’avons pas eu d’électricité et donc de clim pendant la nuit, la chambre a donc en plus été infestée de moutisques. J’ai vu rouge, on a fait les valises après le petit-déjeuner et on est parti! Pour info, les punaises de lit c’est comme les poux mais en pire puisqu’on ne s’en débarrasse pas: faut tout faire bouillir … ou repasser …

On s’est enfuit dans un bel hôtel (faut dire que le matin pour le soir on n’a pas un choix énorme surtout quand on veut une piscine (il fait toujours plus de 30°). Et on arrive effectivement dans un très beau lieu ou on va chiller toute la journée et on ne sort que pour diner au Night market.

Nous avons deux chambres séparées. Ce n’est pas la première fois mais d’habitude nous sommes cote-à-cote et avons les clefs de leur chambre. Cette fois-ci non, elles sont en autonomie totale. Et elles nous impressionnent ! Elles se prennent en charge complet, mettent le réveil le matin, sont prêtes pour le petit-dej, font leurs sacs, gèrent leur temps… pour l »école en revanche ça pêche toujours un peu 🙂

J+211 Battambang

Ce matin Vince et moi avons eu une grande discussion à propos du TDM et des conséquences du coronavirus: en effet au nord du Vietnam, ils commencent à fermer les écoles, isoler les villages etc… les lieux touristiques ne sont pas encore touchés même si la Baie d’Ha Long est parfois fermée. On y sera que dans 1,5 mois mais il faut commencer à réfléchir à un plan B que nous finalisons pendant le petit dej avec les filles : le 6 avril nous atterrissons à Da Nang au Vietnam que nous visiterons pendant une ou 2 semaines (Hue et Hoi An que je ne veux manquer) puis nous repartirons en Amérique latine pour finir nos quelques mois de TDM ! Ce plan plait à tout le monde et nous voici donc avec un bon plan B. Le plan C aurait été de rentrer à Bordeaux et aider Olivier dans sa nouvelle entreprise … et ben non désolée fréro, on te laisse tomber :-).

Au bord de la piscine, nous faisons la connaissance d’un couple charmant, Carmela et Pascal, partis à la découverte de l’Asie depuis … 7 ans! on est impressionné et du coup on entame les discussions, les questions, les échanges: on passe une matinée très agréable.

Après le déjeuner (des pizzas pour changer un peu) et un rapide tour en ville nous rentrons a l’hôtel et continons à discuter avec Carmela et Pascal. Et de là émerge un plan D: partir à la découvert des Philippines en lieu et place du nord Vietnam, Laos, nord Thaïlande et Birmanie. C’est notre discussion au bord de la piscine qui nous donne envie de connaitre ces iles, auxquelles nous n’aurions jamais pensé! On irait aux Philippines pendant 1 mois puis en Malaisie, au sud de l’inde et enfin retrouvailles avec les copains aux Emirats. La famille est enchantée de ce plan, moi je dois y réfléhir et le travailler…

Puis le soir nous partons voir une représentation du cirque Phare Ponleu Selpak. C’est très connu à Battambang: une française est venue il y a 25 ans créer une école de cirque afin d’aider les enfants défavorisés: l’école est gratuite pour ces enfants, les parents sont même payés et les enfants, outre, les matières principales apprennent les arts du cirques. Nous visitons la salle d’entrainement puis le spectacle démarre. C’est une représentation d’une heure qui démarre sur une démonstration de danse cambodgienne. Puis c’est ensuite les artistes, les jongleurs, les équilibristes, les clowns, tout ça sur un fond de bicyclette volée, les filles sont enchantées, elles se régalent et nous aussi! Nous avons ensuite diné sur les bords de la Sangker River et nous sommes rentées: ce fut une merveilleuse soirée.

J+212 de Battambang à Phnom Pehn
Et c’est parti pour la découverte de la capitale. Mais auparavant, nosu avons un long transfert de 6 heures environ en minivan.
Et c’est Fangio qui va nous conduire jusqu’à Phnom Pehn! Le chauffeur est un calu, on est pris de fourires et on envisage de se fabriquer des airbags maison ! On a raté la route de la mort en Bolivie mais là on a le chauffeur …  je vais avoir les fesses musclées a force de les serrer 😂!
Pour le miment le GPS annonce le transfert  en 3 au lieu de 6 heures on regarde bien la route : pas de lecture, pas de crochet, on d’lire sur le chauffeur !
Le paysage est sec et aride, il n’a pas plu depuis 6 mois. Pascal nous a expliqué que cela etait du a la déforestation : un immense trafic de bois existerait entre le Cambodge et la Chine et le Cambodge se retrouve être quasi desertique, de la poussière partout. On traverse des villages et des villes, on longe des école et puis la campagne …

Après une pause déjeuner et nous voila repartis a fond de train sur les routes de campagne, toujours aussi ballotés dans le van.

Sur le dernier tronçon de route, nous renouons avec les rizières: nous sommes a la fin du lac Tonle Sap et nous longeons ses affluents qui rejoignent Phnom Penh et le fameux Mekong !

Des vaches et des temples tout au long de la route. Il y aurait plus de 1000 temples actifs au Cambodge. Sur la fin du parcours nous commençons a croiser des mosquées alors que le pays est à très grande majorité bouddhiste et un peu Chrétien

J+213 Phnom Pehn
Nous allons passer 2 jours complets dans la capitale, nous avons donc le temps. On reprends le homeschooling le matin puis après le déjeuner, direction le Sosoro Museum ou le musée de la monnaie, musée recommandé par les Familles autours du Monde: je suis la seule à avoir aimé vraiment. C’est vrai que ce musée est très long (trop d’information, beaucoup de répétitions) mais il présente l’histoire du Cambodge sur les derniers 2500 ans, inclu la période des Khmers Rouge. Apprendre l’histoire d’un pays sous l’angle de sa monnaie et son développement économique est très intéressant et original. Pour les filles et Vincent c’était clairement trop long. L’aspect ludique n’intervient qu’à la fin, trop tard malheureusement.

Nous avons ensuite enchainé avec la découverte du Wat Phnom, le temple de Phnom Pehn, une des pagodes les plus anciennes de Phnom Pehn. le jardin qui entoure cette petite colline est joli. En sortant, les filles bloquent sur une aire de jeux et les voici parties à l’assaut des jeux. Nous finissons l’après midi au marché central, formé d’une énorme coupole et 4 bras immenses: il est gigantesque! presque toutes les boutiques ferment, sauf les fleuristes. Et puis nous assistons à un cours de gym en plein air et gratuit. je me lance et fait du cardio pendant 10 min ! il fait encore 30°, j’ai vraiment chaud!!! mais qu’est ce que ça fait du bien 🙂

J+214 Phnom Pehn
Nous avons trouvé une boulangerie « Tous les jours » et c’est notre objectif de la matinée: nous y allons donc afin de faire quelques courses pour aujourd’hui et demain.
Nous déjeunons dans un restaurant qui offre des feuilles à ses clients étrangers pour que les dessins soient ensuite affichés au murs: les filles se régalent et font de jolis dessins.
Nous enchainons ensuite les visites prévues : le Palais Royal et la Pagode d’Argent
Nous avons appris que la Pagode d’Argent, qui est le temple principal du Palais Royal renferme deux joyaux entre autres: un bouddha or et diamant et un bouddha émeraude. effectivement le premier, de taille humaine est fait de 90 kg d’or et plus de + 9500 diamants l’ornent. Et dans le temple, nous découvrons un magnifique bouddha taillé dans une seule émeraude d’environ 60 cm de hauteur ! Ce temple contient aussi beaucoup de trésors du Royaume et une collection immense de bouddhas en or et argent.
Nous visitons ensuite la salle du trône, tout en or et les lustres en cristaux de baccarat!
on ne peut prendre aucune photo de ces joyaux donc on regardera wikipedia et on se contente de prendre des photos des extérieurs !

J+215 de Phnom Pehn à Kho Rong

Ce matin nous quittons Phom Penh sans regrets. Vincent n’a carrément pas aimé cette capitale et c’est bien la première fois depuis que l’on voyage qu’il n’aime pas une grande ville. A sa décharge je reconnais que ce n’est pas une ville agréable et qu’elle sera vite oubliée : les véhicules dont les scooters vont dans tous les sens le piéton n’a qu’a bien se tenir … la ville est en travaux (ils changent les conduites des égouts) et donc la ville pue …. et notre guesthouse, même si très pratique car en plein cœur de la ville est moyenne. Quant aux filles, elles sont merveilleuses, elles suivent. Elles ont été déçues par le musée et on leur a promis d’en visiter d’autres ; du coup elles profitent d’avoir du temps pour jouer (Zoé) et lire (Alice dévore, lit, relit, re relit …) tout va bien. Zoé est toute jolie avec les cheveux plus court, ça lui va aussi très bien.
Mais ça y est nous partons et vers une top destination… les iles cambodgiennes pour 3 jours de farniente. 

Nous avons retrouvé notre chauffeur fou. En fait c’est la conduite qui est ici totalement délirante. Le plus fort passe, les lignes au sol ne sont pas respectées et tout se fait à coup de klaxon. Moi qui ne suis pas particulièrement sage en voiture ici j’hallucine !
Le paysage n’est pas spécialement beau pendant la première heure, nous passons de villes en villes.
Les filles sont très sages : on découvre Alice jouant au tel (sans autorisation) et Zoé écoute sa fabrique a histoires (quelle superbe invention).

5 heures de van plus tard puis 2.5 heures de speed (!) Boat puis encore une petite heure pour arriver dans notre coin de paradis ! Coconut Beach. L’eau est si claire, si limpide que nous fonçons nous baigner immédiatement.

Nous sommes dimanche et le dimanche c’est a fête au Cambodge. Nous avons donc la chance d’assister à un lâcher de grandes lanternes rouges à la nuit tombée (les filles ont la leur, tout le monde fait des vœux) puis un souffleur de feu anime la soirée pendant un moment. Les filles sont très heureuses, c’est une arrivée en fanfare, la vie est belle.

J+216 Kho Rong
Farniente total sur la plage entre baignade et lecture, crochet. Les filles ont découvert une bouée double la veille et fonce dès le réveil profiter des rouleaux ! Elles s’eclatent ! On les rejoint et c’est parti pour un grand moment de bonheur et complicité. Et nous continuons après le dejeuner mais sans la bouée cette fois-ci que d’autres clients ont pris: cela fait un moment qu’on n’a pas autant joué tous les 4 ensembles: c’est géial. Et pour fêter cette magnifique journée et nos 7 mois de TDM on s’offre une caipi !

J+217 Kho Rong
Baignade générale avant le petit dej. Les filles foncent prendre la bouée ! On a la mer pour nous, les autres se baladent, font du yoga … j’adore me baigner le matin tôt avant le petit dej et cela depuis fort fort longtemps, quand mes parents avaient un bateau et qu’on faisait  du mouillage forain …
Ce matin, nous devions partir faire une journée snorkelling et BBQ sur la plage …. et ben non, nous avons répété la merveilleuse journée de la veille en tous points sauf pour Vince qui hier a pris une insolation à se baigner sans casquette. Du coup aujourd’hui pas de soleil et repos. C’est en milieu d’après midi que la pêche revient et c’est à nouveau parti pour un super moment à quatre, avec casquette cette fois. Moi le matin j’ai profite de mes girls dans les rouleaux on a rit, et on a rit et même encore plus : du pur bonheur, mon cœur gonflé d’amour et encore une fois remerciant le TDM de m’offrir des moments magiques comme celui ci.
Et le soir re belote: petit caipi les pieds dans le sable et grande discussion avec notamment Alice sur … et après le TDM… c’est fantastique d’avoir cette discussion avec elle car même si ses préoccupations premières sont celles d’une enfant de 11 ans (retrouver les copines, bavarder en classe, faire la compet avec Noa etc…) le dialogue est avec une adulte qui argumente, partage ses sentiments et ses envies, ses besoins : on est soufflé avec Vince car ce soir nous sommes une famille de 3 adultes et non plus deux…

Et c’est a la suite de ces deux merveilleuses journées, qu’une réorganisation du TDM s’est imposée : alors que ce devait être notre dernier séjour à la mer (du TDM), nous avons décidé d’annuler une destination du mois de juin (le Népal) pour passer à nouveau 2 semaines a la plage..

J+218 de Kho Rong à Kep

Cela devient un rituel: journée de transfert pour rallier Kep dans le sud du Cambodge, notre dernière étape dans ce pays. Et comme à l’aller, mais en sens inverse, nous avons un premier bateau qui nous emmène au quai principal puis un speed boat (qui cette fois est speed) pour rallier Sihanoukville et 4h de van pour aller a Kep. Il fait toujours beau et très chaud. J’avais mis le réveil à 7h00 pour aller me baigner et malgré ça j’avais déjà trop chaud à 9h00!

Quelques mots sur Sihanouville que nous ne faisons que traverser, à nouveau : les chinois ont acheté  la ville, détruisent tout et reconstruisent selon leurs normes: toute la ville et je dis bien toute la ville est en construction : les routes, les immeubles, les infrastructures, vraiment tout ce que l’on peut imaginer dans une ville. Et des building sont en construction, des gros, des grands, un air de Miami et une poussière permanente, rouge qui s’incruste partout … C’est intéressant de découvrir la puissance chinoise … que sera cette ville dans 5 ans ?  Et loin du bord de mer les logements pour les locaux et les futurs travailleurs sont eux aussi en construction : c’est très impressionnant. Tout est écrit en chinois, un peu de cambodgien par ci par là mais ce n’est vraiment pas la langue principale.

Finalement ce seront deux Van qui nous amèneront a destination, nous changeons à Kampot. Zoé a dormi tout le long j’en ai profité pour continuer sa licorne en crochet.
Nous arrivons dans un très bel hôtel, un peu en dehors de la ville et premier réflexe : on se jette dans la piscine et on dine là.

J+219 Kep
Homeschooling après le petit déjeuner puis nous partons au marché aux crabes pour le déjeuner : je me régale de poulpes et sèches grillées, Alice et Vince un.poisson. Zoé, fidèle a elle même .. du riz blanc 😂
Nous louons des scooters (au grand dam d’Alice) car je n’ai pas envie de guide, je veux qu’on soit libre de découvrir cette région par nous même. 

Et c’est ce que nous faisons immédiatement en allant découvrir les maisons fantômes de Kep, magnifiques maisons coloniales abandonnées et souvent même détruites et toujours pas ni réhabilités ni entretenues: cela donne un aspect fantomatique à cette partie du village. Car Kep est un petit village avec une place de l’indépendance assez gigantesque des petits bar et restaurants partout, surtout le long de la mer. Nous partons ensuite à al découverte du temple de Kep, un petit temple sur la colline au dessus de la ville: aucun touriste, seulement un bonze et le temple pour nous: on a une vue magnifique sur la vallée, jusqu’au Vietnam !
Nos rentrons nous baigner et au moment de partir diner, je me coince le pied entre la bordure d’un arbre et le scooter: on restera diner à l’hôtel, mon pied me fait mal. Mais je sais pourquoi cela est arrivé: je suis pas bien…

La raison principale: nous devons réorganiser la suite de notre TDM car c’est sur maintenant, nous ne pouvons plus aller en Corée du Sud. Le nombre de cas du corona virus est exponentiel et chaque jour ils ont plus de 500 nouveaux cas! Je dois me rendre à l’évidence, nous devons annuler. Outre la perte financière sèche (avion, bateau entre Busan et Fukuoka et hôtel 6 nuits à notre arrivée à Séoul), je ne sais où aller. Vincent est à fond pour les Philippines, nous y avons des copains mais moi, je ne suis pas bien, en fait je suis triste, très triste. et ce soir j’exprime ma tristesse à ma famille et ça me fait un bien fou.

J+220 Kep
Je me lève en pleine forme, je fais toutes les annulations possibles pour la Corée, ça y est, je suis prête à aller aux Philippines. J’ai contacté nos deux familles-copains en TDM, les a 5 autours du monde et les 5 en route qui seront toutes les deux aux Philippines en même temps que nous. Et ils nous aiguillent et partage leur réseaux: nous (les 4) on est super heureux de les retrouver.

Mais aujourd’hui nous partons découvrir la Plantation, une plantation de poivre à Kampot. C’est un poivre mondialement connu (par par nous en tous les cas :-), une appellation contrôlée. Nous on a simplement envie de savoir comment le poivre pousse. Et on passe un excellent après midi à la Plantation. Un retraité Belge et son épouse française on créée cette ferme de 50 hectares, 20 consacrés au poivre, 30 à d’autres cultures. La Plantation n’est ouverte que depuis 3 ans mais déjà le projet est énorme: au moment de la haute saison, c’est 336 employés qui ramassent, trient et emballent le poivre. C’est aussi tout un projet social puisque la Plantation a crée un centre aéré, offre des bicyclettes aux enfants pour aller a l’école, finance l’école du village, paye les professeurs pour enseigner aussi l’après midi et offre des bourses aux élèves méritants… on est soufflé par tant de générosité : bien sur la Plantation version entreprise est un énorme succès à but lucratif mais favoriser ainsi le développement local et à cette échelle est admirable. Les filles comprennent beaucoup de choses cet après midi la et, notamment le luxe des pays développés d’avoir des écoles accessibles à tous.

Outre la visite de la Plantation, nous avons droit a une dégustation, oui une dégustation … de poivre. Et bien ça se déguste très bien et sur, on a la bouche en feu après ! Pour les copains des soirées rhum, sachez que l’on peut faire un rhum arrangé au poivre de Kampot!

Il y a aussi un très bon resto dans la Plantation : le dessert du chef est à tomber 😁.

J+221 Kampot
Après le Homeschooling des filles, nous sommes partis à la découverte de Kampot, à un peu plus de 20 km de ĺà. Une des raisons principales ? Déjeuner à l’auberge du soleil d’une … fondue savoyarde au poivre de Kampot ! C’est à la Plantation que nous avons entendu parler de ce resto et sa spécialité, j’en avais l’eau à la bouche !
Et on s’est régalé. Alors bien sur on a pas optimisé le timing, il faisait au moins 30° dehors 😂😂😂 quel décallage !!!
Toujours en scooter, on s’est ensuite baladé  dans la ville, très jolie.

Puis nous sommes partis à la découverte de  Phnom Chhngok Temple, un temple pre-angkorien (donc de plus de 1000 ans) construit dans une grotte. On se trompe de route et on va traverser la campagne cambodgienne pendant plus d’1 heure 30 sur nos scooters : on est couvert de poussière rouge, l’air est parfois irrespirable (surtout derrière les camions) mais les paysages sont magnifiques. Des champs, des rizières, des cocotiers, des maisons traditionnelles, les gens aux champs qui nous saluent, les porteurs d’eau pour arroser ces mêmes champs et les coucou et les sourires des enfants. C’est plein de couleurs, magnifique, rempli de douceur, j’adore.
Après maints détours nous arrivons au pied de la grotte.

Le temple est superbe même si il est petit. Depuis 1000 ans, des stalactites se sont formées au dessus du temple, certaines de couleur verte, d’autres, blanches. Le temple est lui rouge, l’ensemble est magnifique et je mitraille ce petit lieu. Il n’y a pas de touristes, on a le temple pour nous.
Il nous faudra encore une heure pour rentrer a l’hôtel mais on a tous beaucoup aimé cette journée dans la campagne cambodgienne!

C’est notre dernier jour au Cambodge, on s’offre un diner à base de crabe au bord de la mer et on fait le bilan de ces 2 semaines.
 

Bilan de nos 2,5 semaines au Cambodge:

Ce qu’on a le plus aimé : 
Alice : Coconutbeach, la Plantation, Battambang et les temples d’Angkor
Zoé: hotel et piscine de Battambang, la Plantation,
Vince: les temples d’Angkor, Coconutbeach, la Plantation
Md : les Temples d’Angkor, la croisière sur le Tonlé Sap et Coconutbeach sachant que j’ai aussi beaucoup aimé la Plantation et le musée Sosoro de Phnom Pehn. En fait j’ai beaucoup aimé notre séjour au Cambodge !

Ce qui nous a le plus surpris:
Alice Toutes les formes de tuktuk et la capacité a tout transporter sur un tuktuk
Vince: le mélange des religions bouddhisme et hindouisme
Md le sourire permanent des cambodgiens, leur gentillesse

Que n’avez vous pas aimé
Zoe les enfants de familles françaises en TDM qui n’ont pas voulu lui parler
Vince, Alice et Md les punaises de lit – odeur des marchés « réservés » aux locaux, les odeurs en général

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s