Carnet de voyage | Argentine part 2 – oct 19

J+88 de retour en Argentine!
Après nos deux semaines de vacances en Uruguay, nous voici de retour à Buenos Aires avec grand plaisir car nous avions beaucoup aimé notre premier séjour ici.
On a passé une journée géniale dans un quartiers génial: après avoir récupéré notre duplex (!) Dans San Telmo nous déjeunons dans une brasserie argentine de 1864 et on part découvrir le Barrio Monserrat, quartier où se trouvent les institutions gouvernementales avec notamment, sur la Plaza de Mayo, la Casa Rosada (ou maison rose), un clin d’œil à la maison blanche.

Nous enchainons ensuite sur la visite du CCK ou Centre Culturel Nestor Kirchner:

on se régale de l’expo temporaire de Julio Le Parc intitulée Juegos (jeux) …et on joue… et on regarde les jeux de couleurs, de lumières, bref on en prend plein les yeux.

Les filles nous « obligent » par la suite à aller à l’étage des enfants pour participer à l’atelier créatif! Et elles créent pendant que nous discutons avec une famille franco-argentine.

Mais ce n’est pas fini: on est à fond aujourd’hui et nous partons ensuite visiter Puerto Madero, et son Puente de la Mujer, pont dédicacé aux femmes! On découvre un super quartier, très moderne et on assiste à un très joli spectacle de tango. Et enfin nous rentrons.

Les filles ont marché plus de 10,5 km sans rechigner, sans râler, sans même se plaindre: nous sommes épatés! Faut dire que je les tiens depuis des semaines avec l’histoire d’Anneline, Agnès, Anselme, les pays de la magie et des druides, les licornes et les dragons, les sorcières, les monstres marins et … les dinosaures!

J+89 Buenos Aires
Grande journée aujourd’hui: nous partons visiter le quartier San Telmo dont la rue Defensa se  se transforme le dimanche en un marché géant d’artisanat. On adore et on admire les créations et réalisations. On rencontre aussi Mafalda, héroïne argentine de bande dessinée et toujours beaucoup de street art, on fait les photos …

Aujourd’hui, on fête les Mamans en Argentine et j’ai droit au petit déjeuner à deux cadeaux: un téléphone et un « cube-repas » pour ne plus se poser de questions sur la composition des repas: au choix: pizza, pancho (hot dog), sushi, macdo, empañadas et nems… que de bonnes choses …

On poursuit ensuite jusqu’au Parque Lezama. Pour s’y rendre on continue de descendre Defensa et on tombe sur … le marché couvert de San Telmo: un régal pour les yeux, l’odorat et les papilles. On découvre la première crêperie de Buenos Aires, ouverte 9 ans plus tôt par… le français rencontré la veille au Centre Culturel. Incroyable!!! Son affaire semble très bien marcher.

Nous continuons la descente de la rue Defensa et déjeunons à « la Popular », une institution a Buenos Aires. 1h30 de queue: on patiente à l’aire de jeux …On y célèbre la fête des mères avec un verre de vin de Malbec, vin argentin (sur une base de cépage français – cabernet) et on retourne au marché couvert pour déguster des crêpes banane nutella pour Alice et nutella pour Zoé.



J+90 Buenos Aires
Nous retournons à notre institution 🙂 pour un dernier filet de boeuf + 1 verre de Malbec: on se régale vraiment et on en profite, à fond. Meme les filles s’y sont mises et je dois dire … aucun reste :-). Le filet est encore meilleur que la dernière fois.
Malheureusement le musée d’art moderne est fermé donc direction le marché couvert pour encore une crêpe, après un long stop a la place Dorrigo. Enfin, on part à la recherche d’une mercerie car Alice et moi nous sommes créées un nouveau challenge : faire des mitaines au crochet.

J+91 départ pour Puerto Pyramides dans la Peninsula Valdes
C’est en avion que nous arrivons Patagonie a 14h30 : j’ai les larmes aux yeux, je suis si heureuse. Il fait frais et pas.beau mais le cœur est ensoleillé !!!
Atterrissage impeccable à Puerto Madryn et après avoir récupéré notre voiture, direction Puerto Piramides, petit village de 500 habitants situé dans le parc national de la Péninsule Valdes, notre résidence pour les 3 prochaines nuits. Pourquoi Puerto Piramides ?… c’est là que les baleines sont ! Deux mois par an au moment des amours et de la reproduction, des colonies entières de baleine Franca se posent a la péninsule avant de migrer en Antarctique pour aller se nourrir. Nous voila donc au pays de la baleine!

J+92 Puerto Piramides
On va voir les baleines !!! Le temps n’est vraiment pas terrible (pour ne pas dire affreux) mais comme le vent s’est calmé, les bateaux peuvent sortir: ça faisait deux jours qu’ils sont en cale sèche, il y a donc du monde qui se presse pour aller admirer ces géants de mer. On choisit le bateau de 14h30 car selon la météo le soleil sera là. Je suis un peu sceptique mais décide de faire confiance …
Bingo pour soleil et les baleines !!! On les a vu a deux mètres de nous ! Incroyable !!!! Une mère et son petit (de 4 mois tout de même) nous ont fait le show … on en a eu plein les yeux pendant 1h30. Quel plaisir, quel spectacle! Sur le chemin du retour, le bateau a longé la côte pour que nous puissions admirer la colonie de lions de mer sur les rochers le long de la côte. On a tourné la tête et à nouveau deux baleines sont venues nous saluer !
Cette balade en bateau était un moment magique pour nous 4, Zoé est maintenant amoureuse des baleines et sait même écrire ce nouveau mot: balèn.

J+93 – 24/10 péninsula Valdes
On part voir les pingouins et les orques ! Pour se faire il faut parcourir la péninsule sur environ 200 km pour aller aux différents points de vue: celui du restaurant 🙂 mais aussi ceux des éléphants de mers, des pingouins et enfin les orques.
Le temps est magnifique, Vincent conduit et on admire sur la route des Guanacos (Vigognes, modèle plus grand), moutons et maras, sorte de poule/dinde. On fait un stop à la Salina Chica, un magnifique lac de toutes les couleurs grâce aux micro-organisme rose.
Lors de la pause déjeuner, sur le parking nous admirons un Piche. C’est autours du camping car de la famille les Rouckers Trotters que ce piche a élu domicile pour quelques minutes.
C’est aussi ici que nous allons admirer nos premiers éléphants de mer, mastodontes qui pèsent jusqu’à 4 tonnes! On les regarder avancer (difficilement) sur la plage, se bagarrer ou nager dans les rouleaux.
A 5km de là nous allons à la découverte des manchots de Magellan. C’est la période de la nidification, on ne verra pas d’œufs mais quelques manchots entrain de couver dans des « terriers ». Le vent souffle, il fait un froid de … canard :-).
Nous décidons ensuite de pousser jusqu’à la pointe nord et sur la route nous avons la chance d’admirer l’envol d’un faucon !
Nous retrouvons les roukers trotters à la pointe nord et alors que nous discutons à batons rompus, les orques font leur entrée. OK ils sont un peu loin mais on les distingue très bien puisque nous apprenons que l’aileron droit est celui du male alors que la famelle a un aileron plus similaire à celui des dauphins. Ils sont deux ou trois et l’un d’entre aux sort de l’eau à moitié comme pour confirmer que ce sont bien des orques que nous admirons ! Malheureusement nous n’avons pas de photos, le zoom de l’appareil n’est pas assez puissant…

J+94 el tren patagonico !
C’est toute une histoire ce train. Lors de la préparation du tout en Amérique latine, j’ai cherché comment partir de la péninsule et rejoindre El Calafate plus au sud. J’ai longtemps cherché sans rien trouvé jusqu’au jour où j’ai découvert ce train, el tren patagonico qui permet de rejoindre Bariloche (plein est) à San Antonio Oeste (à 150 km au nord de la péninsule Valdès. Et ce fut encore plus difficile d’avoir des places dans ce train mais il y a quelques mois j’avais réussi ! et voila, nous allons enfin prendre ce train!
Mais auparavant, nous quittons la péninsule Valdès en nous offrant un pique-nique sur une plage fabuleuse où nous aurions pu admirer des baleines mais elles n’étaient pas au rendez vous. On est seul au monde (ou presque), la mer est magnifique, les couleurs scintillantes, tous les camaïeus de bleu sont représentés… Pure beauté que l’on ne se lasserait d’admirer… Mais on doit rendre la voiture et se rendre à San Antonio Oeste alors nous quittons la plage … L’embarquement du train se fait à 22h30, nous dinons donc tranquillement à San Antonio avant de découvrir nos deux cabines dans le compartiment cabine, qui jouxte le wagon restaurant. Les filles sont super excitées et décident de dormir dans la même couchette (Alice a peur de dormir en haut quand il n’y a pas de barrière: faut dire qu’Alice et Zoé continuent de tomber du lit de temps en temps …). Nous sommes dans la cabine d’à coté et c’est Vincent qui dort en haut 🙂 moi non plus je n’aime pas les lits en hauteur …

J+95 réveil dans la pampa en route vers Bariloche
660 km parcourus par el tren patagonico. le paysage change en fonctiond es heures de reveil. Je capture le lever du soleil dans la pampa aux alentours de 6h00 du matin, des montagnes au sommet plat (qui rappelle Monument Valley) vers 8h00, la pluie à nouveau dans la pampa vers 10h00… on garderait la tête collée à la fenêtre pendant des heures …
On fait quelques arrêts sur la route. Les paysages somptueux, la pampa principalement, désert de roche parsemé de buissons. A l’approche d »une gare, on aperçoit quelques arbres mais sinon encore et toujours la pampa.
Notre arrivée à San Carlos de Bariloche se fait sous la pluie et le vent. Le temps d’arriver à l’hotel, le soleil fait une timide apparition confirmée pendant le déjeuner: déjeuner pendant lequel nous rencontrons la famille oseruntourdumonde.
Nous partons ensuite à la découverte de Bariloche. c’est une ville de 150 000 habitants. Sa caractéristique: on a l’impression d’être en Suisse sur le bord du lac Nahuel Huapi ceints de montagnes enneigées. Pourquoi Suisse? Bariloche a été envahie par les suisses il y a longtemps. Donc la spécialité de la ville est le …chocolat :-). C’est aussi la station de ski chic d’Argentine, on ne fera donc pas de shopping. Il fait froid on a le vent mais … le soleil est là :-), on déguste un expresso accompagné de chocolats noir, mais pas en terrasse ! Et pour le diner on se tâte à aller goûter une … fondue savoyarde! Faut dire qu’il fait froid (0°) et venteux: on a sorti les mérinos…
Et on a adoré la fondue! Succulente et tellement bienvenue!


J+96 Départ pour le sud de la Patagonie et le Parque National de Los Galaciares
Après un vol de 1500 km, nous atterrissons à El Calafate, très connu des amateurs de randos. Nous récupérons notre voiture (sans fermeture centralisée, je n’ai plus vu ça depuis au moins 30 ans!) et nous nous engageons sur la mythique routa 40, équivalent de la routee 66 mais en Argentine : elle démarre a la Quiaca a la frontière bolivienne et descend les 5194 lm jusqu’à Ushuaia! On en emprunte seulement … 100 km 🙂 mais ça donne envie de faire les 5000 km restants!
On se régale à nouveau avec de magnifiques paysages, la pampa toujours aussi désertique et des lacs, rivières, lagunes. On longe à nouveau la Cordillière des Andes, (c’est un grand plaisir de la retrouver) pour rejoindre El Chalten, notre destination pour 3 jours. On contourne deux lacs, Lago Argentino et Lago Viedma, ceints de sommets enneigés. Nous sommes presque seuls sur la route, la beaute des paysages est a couper le souffle.

J+97 El Chalten
Vincent se plaint de mal de dos depuis quelques jours, il en profite ce matin pour aller se faire masser car le yoga ne semble pas suffisant. Pendant ce temps là les filles travaillent. Nous partons faire une petite rando l’après midi. Au moment de démarrer la rando, un petit piche vient nous dire bonjour. Apporteur de chance, que nous annonce t’il? les condors que nous avions laissé au Perou ! Exactement: 2 majestueux condors en plein vol. Nous admirons aussi le lac Viedma depuis le second mirador.
Et ce soir nous sortons! les filles dinent et vont au lit, nous partons nous offrir un cocktail et plus si on trouve! et on trouve un super petit resto sans nous rappeler notre cantine à Aix, nous dégustons Caipi et tapas, une très belle soirée.

J+98 El Chalten, le Fitz Roy
Aujourd »hui c’est treck pour aller admirer le Fitz Roy de plus prêt. officiellement 8 km aller retour mais en petite montagne. Et c’est parti pour 2h30 de balade pendant lesquels les filles marchent super bien. Bien sur il faut raconter des histoires, faire des petites pauses, donner des gouters et des sucettes (on a tout l’attirail 🙂 et ça marche! On arrive à la Laguna Capri pas vraiment au pied du Fitz Roy mais suffisant prêt pour nous le laisser admirer malgré sa tête dans les nuages ! Nous trouvons une petite plage au soleil face au Fitz Roy et déjeunons là, en plein nature, avec les oiseaux et les papillons pour compagnons. On est bien là. Les filles jouent dans les bois à my little poney et moi je crochette! 😁 car c’est aussi ca le TDM on fait des trucs qu’on ne ferait pas en temps en normal ! C’est une activité que j’ai démarré il y a une semaine et je suis entrain de réaliser une paire de gants que je compte utiliser à Ushuaia. J’ai la pression on y sera dans 4 jours …
On mettra encore deux heures pour la descente après avoir longé la lagune et pris le chemin des miradors pour admirer cette montagne majestueuse sous tous ses angles. Très heureux de notre journée, on aura finalement marché une dizaine de kilomètres. On est très fier des filles et on le leur dit!

J+99 Retour sur El Calafate
Notre escapade en Patagonie du Sud touche à sa fin et nous devons rentrer sur El Calafate pour le clou du spectacle: admirer le Perito Moreno. Mais ça c’est pour demain. Aujourd’hui nous quittons donc El Chalten que nous avons adoré et longeons le lago Viedma. On déjeune dans une Estancia, similaire à un ranch américain mais en plein Patagonie 🙂 puis nous découvrons El Calafate, en bordure du Lago Argentino, 20 000 habitants (contre 341 à El Chalten!). Nous récupérons notre maison de troll (bien équipée mais on y sera tout de même à l’étroit) et partons nous balader dans El Calafate. Effectivement c’est grand et très touristique mais avec un certain cachet concernant les construction!

J+100 Depart pour el Perito Moreno.
En écrivant ces lignes, je me rappelle encore comment se glacier, haut de 70 mètres et qui se jette dans le Lago Argentino est magnifique. En fait c’est très difficile de la décrire tellement le spectacle est impressionnant. Il ne fait pas beau, temps gris et pluvieux ce qui nous permet d’admirer une mer de glace dans les tons blancs et bleus. On est ébahis par tant de beauté. On admire ce spectacle depuis la face nord, accessible par une balade depuis la colline en face (on est à environ une centaine de mètres) puis une sortie en bateau sur le Lago pour aller admirer ce glacier depuis sa face sud et naviguer au milieu des icebergs, les premiers que j’admire en vrai. Les filles en auront même un morceau entre les mains, pêché par un marin sur le bateau ! Ce glacier fait parti des merveilles devant lesquelles je pourrai rester des heures à admirer chaque détail, à me régaler de chaque ton de bleus, à me perdre devant tant de beauté. Et ces 3 derniers mois, il y en a eu quelques uns de ces lieux splendides qui laissent sans voix…
Retour à nos moutons: nous retournons sur El Calafate après cette visite magique et nous avons réservé une surprise aux filles: elles sont un peu nostalgiques de leur fête d’Halloweena avec les copains l’année dernière et on leur en promet une belle pour l’année prochaine. Mais cette année surprise: on n’a pas eu assez froid alors on part boire l’apéro à l’Icebar d’El Calafate ! 25 minutes à -12°! Zoé a une pêche d’enfer, elle fait du patin sur la glace, elle est méga heureuse. Alice est super excitée et on rigole comme des gamins. Vince et moi en profitons pour goûter différents cocktails (pour Vince) et moi je déguste la liqueur d’El Calafate. 25 min fabuleuse, une très belle fête en famille!

J+101 repos à El Calafate
Journée tranquille à récupérer de notre merveilleuse journée de la veille. Les filles se remettent au travail (3 jours que nous n’avons ouvert un cahier). Nous partons ensuite nous balader et pour rejoindre le super resto que Vincent nous a réservé pour ce déjeuner: notre dernière parilla d’Argentine: une super grillade d’agneau au feu de bois! On se régale. On rentre ensuite tranquillement dans notre maison de troll.

J+102. la Terre de Feu, le bout du monde … Ushuaia
Aujourd’hui le symbole est très grand: nous décollons dans l’après midi pour Ushuaia, en Terre de Feu: nous quittons donc la Patagonie, que j’ai tant aimé pour découvrir … la fin du monde.
J’imagine Ushuaia tel un petit port de pécheur, ceint de montagnes enneigées, et des iceberg dans l’eau … bon ben on y est pas vriament. Alors oui on est bien arrivé à Ushuaia (c’est écrit partout 🙂 et il y a bien les montagnes enneigées autours de nous, mais c’est une ville de taille moyenne et il n’y a pas d’iceberg dans l’eau. En revanche il doit bien y avoir des pêcheurs car on a trouvé un poissonnier :-).
Ce soir nous logeons dans une superbe maison, une vraie maison, grande, bien équipée: on est très heureux surtout après notre maison de trolls! On décide de cuisiner une purée de patate douce avec des coquilles St Jacques. Grand moment de solitude quand on découvre que nous avons acheté .. on ne sait quoi. Le bon côté de la chose c’est que nous nous sommes régalés sans savoir ce que nous avons mangé! une idée (attendez la photo)?

J+103 Ushuaia
Aujourd’hui est notre dernier jour en Argentine et noud partons à la découverte d’Ushuaia. Notre premier objectif est de trouver un bateau pour nous rendre a Puerto Williams, au Chili, demain : en effet, notre croisière au bout du mode démarre de Puerto Williams. Notre objectif est atteint assez rapidement et Zoé, ayant trouvé un lieu pour patiner (à roulette) nous partons nous balader. Malheureusement, pas de location de patins donc nous faisons choux blanc. On motive les filles pojr retraver toute la ville et aller dejeuner dans une taverne thématique-musée: choux blanc aussi car le dimanche la taverne n’ouvre qu’à 16h30 :-(. Mais le musée est lui ouvert donc aprés une bonne paella nous découvrons l’histoire de la terre de feu, de ses peuples et de la colonisation anglaise dans un premker temps sous couvert de religion) puis argentine. Ushuaia abritait aussi une grande prison qui pouvait accueillir jusqu’à 450 prisonniers. Les filles se passionnent pour ce musée et ses mises en situations. Nous nous apprenons l’origine du nom du Canal de Beagles (nom de la première expédition) et Fitz Roy (son capitaine). Nous rentrons ensuite goûter des crêpes à la maison.

J+104 Petit contretemps météo ….Chili ou pas Chili ?

Le temps est au beau ce matin mais très venteux: en arrivant au port, on apprends que la traversée est pour le moment retardée à cet après midi: el puerto Navarino, port d’arrivée au Chili est fermé, la traversée, dangeureuse. On pose nos sacs à l’info tourisme qui a un espace enfants: les filles peuvent dessiner au chaud, Vincent joue au tel et moi je mets le blog a jour….

Bilan de nos 30 jours en Argentine

Alice: el Tren Patagonico, les baleines de Peninsule Valdes et la maison d’Ushuaia (la taverne, notre logement, …)

Zoé: les Baleines, les éléphants de mer et le Tren Patagonie

Vincent: Prninsule Valdes, el Tren Patagonico, le Perito Moreno et Buenos Aires

MDo: la Patagonie et ses paysages, El Chalten et son Fitz Roy, le Perito Moreno, et le nord de lArgentine (la route 40 de la Quiaca à Salta) et bien sur … Buenos Aires … bref… L’Argentine

PS: toujours à la bourre pour les photos, j’essaie de faire cela demain … mais je promets pas :-). Merci pour votre lecture assidue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s